Comment choisir son vélo électrique ?

Écrit par Emma

Lorsqu’il s’agit de vélo l’électrique, vous avez sans doute remarqué qu’il y a plusieurs modèles plusieurs marques et surtout plusieurs prix. Mais le choix est moins complexe qu’il n’y paraît. Les vélos électriques ont le vent en poupe, on en trouve désormais pour tous les goûts. Des vtt dépliants, les vélos de ville sont les plus polyvalents et ils conviennent pour les trajets quotidiens et pour de la balade tranquille. Pour bien choisir le meilleur vélo VAE, nous allons tenter de vous donner quelques bons conseils pour bien choisir votre prochain vélo électrique.

La puissance du moteur

Le premier élément clé dans un vélo électrique, c’est le moteur. D’une puissance maximale de 250 watts, il est logé à l’avant du vélo, à l’arrière ou au milieu. Il n’y a pas vraiment de meilleure position, simplement des sensations différentes puisque vous êtes soit tirée à l’avant soit poussé à l’arrière soit une sensation de puissance au niveau du pédalier. À noter qu’avec un moteur à l’avant ou au milieu, on peut avoir une boîte de vitesses est une chaîne couverte bien plus pratique en ville. Lorsque l’on parle de moteur, on parle aussi de forcer livré, à l’exprimer en Newton-mètre (Nm), en ville ou sur du plat vous n’avez pas besoin de plus de 20 Newton-mètre, en revanche sur des routes vallonnées où avec des charges lourdes, il est préférable de choisir un vélo d’au moins 30 Newton-mètre.

Quel type de puissance batterie choisir sur un vélo électrique

Deuxième élément important dans votre choix la batterie. Elle est caractérisée par :

  • La capacité exprimée en Ampère-heure (Ah) correspondant à son autonomie.
  • La tension exprimé en Volts, correspondant à la puissance qu’elle délivre.

Les deux critères sont importants, et c’est une multiplication des deux qui donne le nombre de W/h, soit l’énergie de la batterie pleinement chargée. Le choix dépendra de votre utilisation ; si vous allez peut utiliser votre vélo, s’il ne vous gêne pas de le recharger souvent, une petite batterie peut suffire. À l’inverse, si vous allez parcourir beaucoup de kilomètres opté plutôt pour une batterie de 400 voire 500 watts/h. Aujourd’hui les batteries moyennes sont très fiables et légères, se rechargent sur une prise normale et se logent soit dans le porte-bagages, soit dans le cadre, ou même dans le carter de chaînes pour plus de discrétion. 

Afficheur LCD ou ordinateur de bord

L’afficheur, c’est ce qui vous permet de contrôler votre vélo électrique. Il indique généralement le niveau d’assistance, l’état de charge de la batterie et la vitesse. C’est mieux s’il est placé au centre du guidon avec commande déportée à la poignée gauche pour régler le niveau d’assistance.

On y retrouvera aussi le bouton on/off pour allumer ou éteindre l’assistance si vous souhaitez rouler sans assistance par exemple, le choix du niveau d’assistance. Pour les modèles haut de gamme, l’afficheur peut également jouer un rôle d’une clé, sans elles pas d’assistance. Elle permet une fois programmée de personnaliser les différents niveaux d’assistance. Faible en ville, et fort lorsque vous allez en randonnée ou en montagne. La possibilité de commander l’éclairage via l’afficheur est un vrai plus.

Enfin, sur certains modèles, vous y retrouverez des informations utiles telles que la température, le kilométrage ou la vitesse moyenne.

Le type capteur de pédalage

Quatrième élément essentiel dans votre choix et auquel on ne fait parfois pas assez attention, le type de capteur.

  1. Le premier est le capteur de rotation : seul le mouvement du pédalier déclenche l’assistance. Au bout d’un demi tour ou d’un tour complet, selon les modèles, le moteur se met à vous assister et à puissance stable tout le long.
  2. Le deuxième type est le capteur de pression : plus vous mettez de pression dans les pédales, plus le vélo vous assiste. Ce système a deux avantages importants ; d’abord, l’assistance est instantanée dès la première pression sur la pédale, très utile pour le démarrage en coûte par exemple. Ensuite, l’assistance est très fine, donnant l’impression que ce sont vos jambes qui sont plus puissantes et non pas le moteur qui fait le travail à votre place.

Quel est le prix d’un vélo électrique ?

Le prix du vélo sera évidemment en fonction de tous ces éléments. Plus le moteur sera puissant, plus la batterie aura d’autonomie, plus le capteur sera précis et plus le vélo sera cher. Mais il est aussi en fonction des caractéristiques mécaniques du vélo ; le type de transmission, les freins, les suspensions, etc. 

Un vélo avec un bon système électrique, mais une mauvaise mécanique, peut avoir un prix alléchant, mais des problèmes peuvent apparaître dès les premiers mois d’utilisation. Kit à investir, il vaut mieux le faire dans un vélo qui a et une bonne mécanique et un bon système électrique, pour plus de tranquillité.

Le service après-vente (SAV)

Le service après vente et le dernier point important à prendre en compte lorsque l’on achète un vélo électrique. Choisir un vélo électrique, c’est opter pour une marque et ainsi garantir la longévité de son vélo. En effet, changer les pièces usées pouvoir compter sur son revendeur, obtenir des pièces de rechange, rapidement, sont des facteurs qu’il ne faut négliger. 

Ces dernières années, l’explosion du VAE a fait disparaître et réapparaître de nombreuses marques qui ne sont pas toujours capables d’assurer leurs promesses en matière de service après vente. 

Le top 5 des meilleures ventes de vélos électriques

Conclusion

Le vélo électrique c’est comme une plateforme vibrante, il faut fournir un minimum d’effort parfois. En résumé, il existe 6 points et conseils pour bien choisir son vélo électrique. Tout d’abord le moteur, la batterie, la console, le capteur, le prix (les modèles les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs) et le service après vente. Un antivol intégré au cadre qui bloque la roue arrière sera un bon complément à l’indispensable antivol en U classique. Nous espérons avoir répondu à toutes vos questions.