Que faire contre la fatigue intellectuelle ?

remédier à la fatigue intellectuelle

Troubles de la mémoire, difficultés de concentration sont autant de symptômes qui signalent une fatigue intellectuelle. Grand-mère à certains secrets pour redonner un coup de fouet à nos neurones et heureusement pour nous, sa mémoire ne lui fait pas défaut. Preuve de leur efficacité ! (Si vous constatez une dégradation importante et rapide de la mémoire au-delà de 50 ans, une consultation spécialisée peut être nécessaire pour diagnostiquer un éventuel début de maladie d’Alzheimer.)

Le café

Delonghi Magnifica ECAM22.110.B

Le kawa, le petit noir… Qui n’a jamais pris un café au petit déjeuner pour se réveiller ou même tout au long de la journée pour pallier les coups de pompe ? L’usage du café comme boisson stimulante viendrait d’Ethiopie. La caféine allonge, en effet, la durée de vigilance et retarde l’apparition de la sensation de fatigue lors des tâches intellectuelles. Elle diminue l’intensité et la durée des migraines en exerçant une constriction des vaisseaux sanguins du cerveau.

Le café, un rituel qui n’a pas fini de s’étendre quand on sait la quantité de travail qui reste à faire…. 12 000 tasses de café sont bues à la seconde sur l’ensemble de la planète, personne n’est épargné ! D’ailleurs le café est la seconde marchandise échangée dans le monde, derrière le pétrole !

En France, nous sommes 60 % à en boire, portant ainsi l’hexagone au neuvième rang mondial (avec presque 6 kg par an et par habitant).

Grand-mère conseille

Trois tasses de café par jour avec Delonghi ECAM22.110.B, c’est la dose conseillée.

Le saviez-vous ?

Le taux de caféine que vous trouverez dans votre tasse dépend du type de café et de son mode de préparation. En effet, un café filtre de 150 ml en contient entre 50 et 175 mg, alors qu’un café soluble n’en contient plus qu’entre 35 et 110 mg.

Lors de la préparation d’un café, la caféine apparaît en dernier. Donc, contrairement à une idée reçue, un expresso allongé sera plus excitant qu’un café serré. Le taux de caféine dépend aussi du type de café. L’arabica contient plus de saveur et moins de caféine que le robusta.
En résumé, pour les acharnés de travail, demandez un robusta allongé !

Le ginkgo biloba

Le ginkgo est le dernier représentant de la plus vieille espèce d’arbre au monde (200 millions d’années). Originaire d’Asie, c’est le seul végétal à avoir survécu à l’explosion nucléaire d’Hiroshima. Invincible, il est élevé au rang de divinité au Japon et en Chine. Et pour cause, il a tant à nous apporter.

En effet, des études ont montré un effet significatif sur la mémoire et les facultés d’apprentissage. Pas de doute : ce vénérable végétal ne veut surtout pas qu’on l’oublie !

Grand-mère conseille

En infusion, versez 10 g de feuilles sèches de ginkgo biloba par tasse d’eau bouillante puis laissez infuser dix minutes. Buvez-en deux à trois tasses par jour. Vous pouvez également bénéficier des effets du ginkgo forme de gélules à prendre trois fois par jour.

Le saviez-vous ?

Riche en principes actifs tels que les flavonoïdes, des flavones, ginkgo-lides, le ginkgo s’est révélé efficace pour soulager les problèmes de circulation. Ses actifs permettent de dilater les artères et augmentent la microcirculation. A ce jour, l’indication principale du ginkgo est l’insuffisance circulatoire cérébrale dont les symptômes sont les troubles de la mémoire, le manque de concentration. I suffit de s’en souvenir !

Les poissons gras

Notre cerveau est composé en majeure partie de gras. En effet, nos cellules nerveuses sont entourées d’une gaine (myéline) composée de 70 % de lipides. Celle-ci protège les neurones et favorise les connexions entre eux. Voilà pourquoi on associe les bons gras (oméga 3) à un cerveau en pleine santé. Et, si je vous dis que les poissons gras regorgent d’oméga 3, vous savez ce qui reste à faire !

Grand-mère conseille

Pour doper votre cerveau, privilégiez le saumon, le maquereau, la sardine. Les compléments alimentaires d’huile de krill (huile de crevette polaire) apporteront aussi des oméga3.

Le saviez-vous ?

De plus en plus d’études établissent un lien entre une grande consommation de gras végétaux (huile d’olive, de graines ou de noix) et d’oméga 3, et une réduction du déclin cognitif chez les personnes âgées.

L’asperge

Votre mémoire vous fait défaut ? L’asperge vous aidera à la retrouver, en partie… Ne faut pas rêver, non plus ! En effet, l’acide folique (vitamine B9) qu’elle contient améliorerait la mémoire et les capacités intellectuelles. Pour information, les aliments les plus riches en acide folique sont le foie, la levure, les germes de blé, les lentilles, le cresson, le cerfeuil…

Grand-mère conseille

Souvenez-vous que l’asperge est printanière : faites-en une cure, Profites -en pour la congeler aussi pour les longs mois d’hivers.

Le saviez-vous ?

« Nous avons montré qu’une supplémentation en acide folique durant trois ans permettait d’améliorer les performances sur des tests mesurant la vitesse de l’assimilation de l’information et la mémoire, des capacités que l’on sait diminuer avec l’âge », déclarent les chercheurs dans la dernière édition d’une revue scientifique (The Lancet).